2018

Samedi 24 mars en fin de matinée, exposition sur l’Histoire de la Fête du Muguet

Une bonne quinzaine d’entre nous, avons mis en musique l’inauguration de cette exposition en jouant, puis en chantant une partition à la gloire de la Fête du Muguet, datant de 1912, « créée par Léonce au Théâtre de Verdure de Rambouillet ». Partition d’un kitch consommé que nous nous sommes franchement amusés à « interpréter ». Ce qui nous a valu le message suivant, en français, de Cozette Griffin-Kremer, l’une de nos plus fidèles auditrice et co-organisatrice de l’événement.

(…) Pouvez-vous, à l’occasion, dire à tous vos collègues de la SMR que votre intervention était géniale, à la fois drôle, et ressentie. Il y avait des gens qui dansaient et chantaient. Robert était à côté d’une dame qui chantait la chanson sans le papier, d’ailleurs, et vous avez touché beaucoup de coeurs. Aussi, c’était une prouesse de la part du monsieur qui a arrangé le tout (c’était Luciano Pereira), avec seulement la partition piano pour inspiration. Vous aurez peut-être l’occasion de le rejouer à la Fête du Muguet? 
    Si jamais votre clarinettiste qui fait partie aussi du Kan Breizh peut passer le message au groupe – c’était un peu magique de découvrir la musique dans la cour en plein soleil et toute la manoeuvre était un délice, d’abord le Bretons, ensuite la SMR et – très “fun” – l’appel à toutes les reines et dauphines à vous rejoindre, ce qui était peut-être à l’improviste. 
   Je suis si contente que les deux groupes de musiciens aient pu faire l’effort que cela représente et pour si peu de temps, au fond, mais c’était très réussi. Espérant que ce sera sur le site web de la mairie. 
A bientôt, all best, Cozette

Cozette, que nous remercions vivement, nous a aussi gratifié de deux petits films dont, pour le moment, le nombre d’octets n’a pas été admis à franchir la barrière, mais dont nous avons extrait trois vues (dont l’une représente des auditeurs penchés sur le texte des paroles pour chanter avec nous!)

Samedi 24 mars 17h Concert de Printemps

Comme les précédents ce concert était donné en liaison avec les Restos du coeurs qui ont, à cette occasion, recueilli presque 1.000 € dans l’urne placée à l’entrée.
Cette fois encore l’Orchestre à Vent du Conservatoire a officié en premier partie, ce qui a permis au public d’apprécier sa qualité, but auquel se consacre avec succès son Chef, Stéphane Ung, 
La deuxième partie, c’était évidemment notre grand orchestre, dirigé par Jean-Yves Keryfen. Celui-ci avait choisi des partitions aussi attrayantes que techniquement intéressantes, car elles concourent positivement à  la progression de notre ensemble.
Du beau jazz, du rock latino, des musiques de films fameux et de série télévisuelle.
Incontestable succès!
Ce concert a été suivi d’un buffet campagnard (presque) improvisé, qui a sympathiquement complété la soirée. Ce sera un bon souvenir de plus!